le manoir de la magie

forum d'échange sur la magie, son apprentissage et audelà
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MAGIE CELTIQUE / LE DRUIDISME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arwen
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 38
Localisation : isere
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: MAGIE CELTIQUE / LE DRUIDISME   Dim 6 Mai - 13:56

Dans la conception druidique le début des choses, naissance et renaissance, que ce soit humaines, cycle du temps ou cycle divin, il existe dès son potentiel, dès sa conception, dans le ventre des choses, dans la nuit. L'homme est dès sa conception dans le ventre maternel, et l'année est dès sa conception dans le cycle de la terre, c'est à dire en plein coeur de l'hiver, à Samain. Ainsi la danse autour de la roue annuelle commence à Samain, ou Samonios.

-Comme dans la plupart des Traditions Ancestrales le druidisme ne voit pas le temps sous forme de ligne droite avec un début et une fin, mais comme un cycle. La notion de cycle engendre non pas un début et une fin mais la notion de Re-commencements, de Re-naissances, ainsi le cycle est une boucle, le cycle est une roue. Ce cycle se superpose à lui même toujours identique, jamais pareil, de telle manière que de la roue nous pouvons aisément passer à la spirale, l'Entrelacs Sacré. Cette notion est évidence si l'on calque ses croyances sur l'observation de la nature, qui elle - même suit un cycle, et le plus évident, le plus connu, le plus aisément reconnaissable : le cycle de la roue de l'année.
-L’année celtique comporte quatre grandes fêtes au caractère obligatoire, l’absence étant punie de mort.


- dans la mythologie celtique irlandaise, samain (et qui aussi nomer samhain dans certain texte) est la fête religieuse qui célèbre le début de la saison « sombre » de l’année celtique (pour les Celtes, l’année était composée de deux saisons : une saison sombre et une saison claire).
C’est une fête de transition - le passage d’une année à l'autre - et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux. Elle est mentionnée dans de nombreux récits épiques irlandais car, de par sa définition, elle est propice aux évènements magiques et mythiques. Son importance chez les Celtes est incontestable, puisqu’on la retrouve en Gaule sous le nom de Samonios, notamment dans une mention du Calendrier de Coligny.

-Le Calendrier de Coligny est a la fois, un document capital pour la connaissance de l’Antiquité celtique : car il nous renseigne sur la conception que les Celtes avaient du temps – et donc sur leurs connaissances en astronomie –mais aussi il fournit un apport de vocabulaire de la langue gauloise.

-Calendrier de Coligny :
C’est un calendrier luni-solaire qui présente 5 années de 12 mois de 29 ou 30 jours. Le jour gaulois se compose d’une nuit suivie d’une journée, cette durée se nomme « latis » (pl. « lates »). Le changement de date intervient au coucher du soleil. Les mois sont divisés en deux quinzaines et à chaque jour correspond un trou, ou l’on place une goupille pour indiquer la date. L’ajout de deux mois supplémentaires est nécessaire pour le faire coïncider avec le calendrier solaire, à la fin d’une période de 30 ans, période qui correspond à un « siècle » celtique. Le mot « Atenoux » semble désigner la pleine lune, « matu » et « anmatu » indiquent les périodes fastes et les jours néfastes.
Les douze mois avec leur durée et leur attribut sont : Samonios (30 jours, matu), Dumanios (29 jours, anmatu), Riuros (30 jours, matu), Anagantios (29 jours, anmatu), Ogroniv (30 jours, matu), Cutios (30 jours, matu), Giamonios (29 jours, anmatu), Simivi Sonnios (30 jours, matu), Equos (30 jours, anmatu), Elembius (29 jours, anmatu), Aedrinnis (30 jours, matu), Cantlos (29 jours, anmatu) ; auxquels il faut ajouter les deux mois supplémentaires : Ciallos (entre Cutios et Giamonios, 30 jours, matu) et Quimon (entre Cantlos et Samonios, 30 jours, matu).
-La répugnance des druides à consigner leur savoir par écrit indique un contexte gallo-romain, et l’on retient la fin du IIe siècle après J.-C. pour la date de fabrication du calendrier. Sa complexité dénote de bonnes connaissances astronomiques, ainsi qu’une lente élaboration. Il fut retrouvé dans un champ enterrer avec plusieurs fragment qui une fois assembler formai la statue d’un dieu, mais le calendrier n’est pas entièrement reconstruit car des bout ne se trouvais pas avec la totalité des morceaux trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-mystik.forumactif.fr
Arwen
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 38
Localisation : isere
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: MAGIE CELTIQUE / LE DRUIDISME   Dim 6 Mai - 14:02

SAMAIN / Samonios (1er Novembre)

-Samonios, était si présent dans les esprits que l'Eglise n'a pu le détourner, à tel point que la fête des Saints, reste toujours la fête des morts dans l'esprit des vivants de nos jours. L'Energie de cette fête, réalité du monde, est si forte qu'en notre époque désacralisée elle reprend vie sous la forme d'Halloween. C'est l’époque de la magie ultime ou dans le ventre secret de la Terre se produit l'alchimie de fécondation du futur soleil du Solstice d'hiver. Samonios est donc la promesse la plus forte, le potentiel. C'est le moment des grandes nuits ou toute l'Energie se concentre à la création utérine. Tout semble endormi sur la Terre mais en son coeur fécond se rêve le monde. Ainsi, espace temps capable de sortir d'un cycle pour entrer dans un autre, Samain est hors du temps, hors de l'Espace et entre les ancêtres et les vivants il n'existe plus de limite, juste le renouveau éternel qui va une fois de plus faire preuve de son terrible pouvoir : le pouvoir de retrouver la vie alors que tout semble mort.

-Samain est le premier de l'an Celte car chez les Celtes, comme chez de nombreux peuples "primitifs" le cycle ne commence pas à la naissance visible des choses mais à la naissance réelle, comme le coeur d'un enfant bat dès sa conception. LE jour commence à minuit, chaque part de lumière contient son potentiel de nuit et Samonios dans sa nuit la promesse du futur soleil et donc de la nouvelle année.

-En cette nuit du 31 octobre au 1er novembre commençait samain. Au cours de cette première nuit de la nouvelle année on exécutait tout un cérémonial rigoureux afin de s'assurer d'une bonne année à venir.

-Le soir, les Gaulois avaient éteint le feu dans l'âtre de leurs foyers, ensuite, au cours de la nuit ils se rassemblaient en cercle et les druides étouffaient solennellement le feu sacré de l'autel, puis frottaient des branches sèches du chêne sacré jusqu'à enflammer un nouveau feu pour honorer le dieu du soleil, et effrayer les esprits diaboliques. Chaque chef de famille recevait de la braise rouge recueillie dans ce feu pour en allumer un nouveau dans son âtre, feu qui devait brûler jusqu'à l'automne suivant. Ce feu sacré devait protéger du danger le foyer tout au long de l'année
ce moment est celui où les récoltes ayant été faites, la grande nuit de l'hiver va couver le projet d'un nouveau cycle. C'est le premier jour de l'hiver et le moment ou la Déesse va être fécondée. Le ventre de la Terre prépare dans l'obscurité de sa rondeur le futur jour.

samain ou (le 1er novembre) :Porte aussi le nom de : Samonios, Samhuinn, Nuit des Ancêtres, Festival des Morts, Veille de Novembre, Calangaef, Samhain.

Symboles :
Saison : Porte d'entrée dans l'Hiver.
Premier jour de l'année : le 1er Novembre

-des offrandes sont faite aux Ancêtres, fruits, fleurs, boissons ... poèmes, chants etc.
ont Dit adieu à la vieille année et salut joyeusement la nouvelle année ...
puis l’on Partage le pain noir et le *Chouchen,et l’on mange des fruits d'hiver, noix et noisettes, de la farine de blé noir etc.

*Le chouchen (ou chouchenn) ces une boisson alcoolisée obtenue à partir de la fermentation du miel dans de l'eau (ou parfois du vin). Boisson traditionnelle de Bretagne, le chouchenn est une boisson liquoreuse alcoolisée (14° environ) comparable à l'hydromel.

Divinités : Cerridwen, la Vieille Noire, (Dana, Succelos, Dagda)

-C'est un moment de Grande Magie car il s'agit du pouvoir de la Déesse qui a travers la mort va redonner la vie. Ce moment de grande magie dépasse le temps et l'espace et nous permet de toucher réellement le secret de l'éternité.
Dagda : Dagda (Eochaid Ollathair) était le dieu irlandais de la fertilité, de la terre et l'abondance mais aussi des traités et le seigneur qui régnait sur la vie et la mort.

-Le Druide ouvre la porte de l'ouest, bannissant les limites entre les mondes des vivants et des morts. Il s'agit de rencontrer les Ancêtres, de s'ouvrir à leur mémoire, à leur sagesse à leur amour .et de leur dire combien nous les honorons, les respectons les aimons.

-ils leur faisait des offrande qui été jeté dans le feu ou ils déposer des fruits, des fleurs sur l’autel...

-La porte doit être soigneusement refermée, chacun chez soi, les morts chez les morts, les vivants chez les vivants.



ALBAN ARTHAN (yule*) (21 décembre)

-La lumière de l'Ours

-Etoile polaire et jour le plus court. C'est pourtant au sein de cette nuit la plus longue que va prendre naissance l'élan des jours croissants. Après le Solstice vont les jours croissants. C'est un jour de grande fête et de grande tendresse car après sa gestation dans le ventre de la mère le soleil vient au jour. Renaissance, renouveau, l'espoir est là d'un prochain printemps, été. LA vie va refleurir en voici le premier signe. le solstice a tant marqué les esprits que l'on fit naître le Christ à cette époque de l'année. C'est au creux des cavernes les plus sombres que les rayons aimant vont taper, entonnant le chant du renouveau.

*Yule est un mot nordique qui désigne la période de Noël. Son étymologie est contestée : certains l'ont rattaché à "Wheel*", la roue, mais sans doute à tort. Selon d'autres, il s'agirait d'un mot scandinave pré-indoeuropéen désignant le solstice d'hiver

-Mais le solstice Porte aussi le nom de : Alban Arthuan, Gehul (saxon), Häul (gallois), Midwinter, Nuit d'Hiver.

*Mot anglai qui signifie roue.

Symboles du solstice :

-Bûche de Chêne, et le Houx Le gui, Roue Solaire.

Divinités : Mabon, Oengus, le soleil naissant.

Les Druides Fêtent Le Soleil renaissant, en faisant Offrande au jeune enfant,et à la mère.

pour la Naissance du Soleil,ont allumai un petit feu,pour honorer le jeune soleil,et pour symboliser sa fragilité, ont lui fessai des offrande souvent jetée dans le feu.

-Fécondé dans le ventre maternel, le feu de la terre, le petit soleil est parvenu à maturité. IL naît au Solstice d'hiver. Il est le fils de la Déesse, le Roi soleil. Ainsi c'est Elle qui lui donne la vie , c'est elle qui lui offre le royaume. Il est tout petit et bien fragile mais il est si aimable. IL porte avec lui toutes les promesses de l'année qui coule.

-Le Solstice est la fête du Roi Arthur car il est Ours, symbole du Roi des Celtes, Roi dont le rôle sera de distribuer sur la Terre tous les dons de la Déesse, de faire la répartition des nourritures, matérielles et spirituelles. C'est pour cela qu'un bon roi chez les Celtes était celui qui distribuait les biens, et celui qui aime de la Déesse, et qui avait accès à ces richesses et les donnait aux hommes.




IMBOLC (1er Février)

-Cette fête est celle de la Déesse revenue, à nouveau disponible pour la Terre. La neige fond et les sources vont couler, les jours rallongent nettement. Les agneaux sont nés. L'enfant soleil a grandit et il nous offre sa lumière. Lait nourricier et miel chaleureux, lustration et offrandes à la Mère sont autant de gestes que nous referons à chaque Imbolc. Croix de Brigitte, crêpes odorantes, les premiers jours de février sont les jours festifs. Premières fleurs, jonquilles et perce-neige vont faire pour nous des bouquets lumineux.

Porte aussi le nom de : Oimelc, Imbolg, Jour de la marmotte, Candlemas, Brigintia, Jour de la Dame

Symboles:

Saison : Le printemps s'annonce, premières fleurs, fontes des neiges : le 1er Février.

Fleurs, Perce neige et jonquilles,
Eau, sources, pluie, mer,
Lustration, bougies
Vert et jaune
Jeunes enfants, belles dames, voiles et rubans

Divinités : Brigitt, Belisama, Déesse feu et eau.

Les Druides Fêtent La Déesse, en faisant des Offrandes à la Déesse et à son jeune fils

-Fête de la déesse revenue, disponible. Jeune et resplendissante, du bonheur d'avoir été mère.

Ils offrait des grande coupe de fleurs (jonquilles, perce neige.) et des bougie voltives
ils se lavai les mains symbole de la lustration d'Imbolc, pour ce nettoyer après l'hiver.
On lui allume un feu pour Elle, Déesse du foyer. Et on prie pour les femmes de notre famille, les femmes de la tribu, les femmes du monde.
Ils fête les jeunes enfants, les jeunes agneaux
et il est de tradition de boire du lait chaud avec du miel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-mystik.forumactif.fr
Arwen
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 190
Age : 38
Localisation : isere
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: MAGIE CELTIQUE / LE DRUIDISME   Dim 6 Mai - 14:03

ALBAN EILIR (21 mars)

-Lumière de la Régénération Printemps. Equilibre du jour et de la nuit, c'est au moment de cet équilibre parfait qu'est engendré la bascule vers le jour le plus long.
Trèfle et vert honorent nos autels et nos saies. Les graines dans leurs pots nous rappellent qu'il est l'heure où la terre attend nos gestes, nos actions d'implication.

Porte le nom aussi de : Alban Eiler, Eostre, Festival des Arbres.

Symboles:

Saison : Equinoxe de Printemps : le 21 mars

Trèfles, et jonquilles, graines

Divinités : Kernunos

Les Druides Fêtent L'équilibre et le réveil de la Terre, du Printemps. La plantation des graines, la force de la nature.

-Les nuits et les jours s'équilibrent, et passent vers la lumière, le temps est à l'enfant qui va devenir adolescent et se séparer de l'obscurité pour franchir la porte du jour. Le temps est au réveil des forces puissantes de la nature. Les graines germent et poussent, traversent la coque de leur lit d'hiver pour parvenir au jour.
-D’où certain proverbe qui font référence au saison et a l’age.

_______________________________________________________________________


BELTAINE (1er Mai)

-Arrive avec toute sa joie et sa ferveur, ses fleurs et ses fruits. Beltaine est le moment de séduction. Le Jeune fils est arrivé à l'âge de trouver celle qui lui donnera la royauté. Chant, danse, et saut sur le feu offre toutes les promesses d'une épousailles chaleureuse et chaude. Les sourires sont prometteurs et les regards remplis de sous entendus. Beltaine est l'heure du choix, de celui, de celle qui épousera la chair.

Porte le nom aussi de : Beltain, Beltane, Giamonios Bhealtainn, Jour de Mai

Symboles:

Saison : Premier jour de l'Eté : 1er Mai

Feux, roue,
Chants, danses,
Fêtes, purification,
Séduction, sensualité, sexualité.
Deux feux pour purifier
Fleurs (muguet), verdure et couronnes de fleur printanière.
Divinités : Bel, Belenos, Belisama

Fête du Seigneur de la Lande (l'homme vert) et de la Reine de mai

-Les Druides Fêtent La Reine de Mai et le Seigneur de la Lande (L'Homme Vert). La magie végétale et la médecine naturelle. Couronne de fleurs, passages entre deux feux pour la purification. Fête de la joie et de la vie, éveil des sens liens.

-On ramasse les fleurs,. On porte du vert, on allume des feux et on danse tout autour sous le son des tambours. On célèbre la déesse qui rencontre le Dieu. Leur union créée la Terre et les hommes.

-Le temps de célébrer la Vie sous toutes ses formes. En ce jour, le Dieu et la Déesse s'unissent dans un mariage sacré. Principalement, c'est une fête de promesse de la fertilité, de l'union.

-Il est de coutume de porter du vert pour honorer le Couple Divin. On y pratique aussi les arts du tissage et du tressage, on offre des fleurs et on fait un grand feu pour la fête.

_______________________________________________________________________


ALBAN EFIN (21 Juin)

-la lumière de l'été. En pleine vigueur, voilà le Soleil vainqueur au plus haut de sa course et portant en son sein sa chute vertigineuse. Elle lui a donné le royaume et la force. Le voilà dans toute sa splendeur, haut perché dans le ciel, rempli d'amour et de force.

Porte le nom aussi de : Alban Heruin, Aerra Litha, Feill-Sheathain.

Symboles:

Saison : Solstice d'été, le jour le plus long, bascule vers l'équilibre : le 21 Juin

Le soleil, la lumière, le feu extérieur
Les fruits, les fleurs

-Divinités : Bel et Belisama, Brigitt et Lugh, toutes les divinités solaires

-Les Druides Fêtent le plus grand jour, la forte lumière, le temps des récoltes.
L'énergie vivifiante, le feu, on saute par-dessus le feu. (Pour symboliser la vigueur et la force et aussi pour faire voir le passage du soleil jusqu'à ça chute) Fête du feu extérieur.

-autrefois il était fait sur les places hautes des villages.

-Le Solstice est le jour le plus long, le Dieu est au plus fort de sa puissance, l'enfant est devenu un homme, une femme. Les projets sont en pleine réalisation, en pleine exécution. On cueille, on ramasse, on récolte. La notion d'extérieur et de groupe est très importante. Temps d'engrangement des plantes magiciennes et nourricières. On fête le feu et la lumière pour toute sa générosité, sa force de vie, son essence vitale

_______________________________________________________________________

LUGHNASAD (1er Août)

-Le Roi Soleil fête sa mère Tailtut, il a fait fructifié la Terre et voici le temps venu de récolter les fruits de ses amours. Grande fête, ultime cri de vie, Lughnasad est festif et royal. Chaleureux et sage. Il est ce pourquoi nous avons vaincu la nuit, et séduit le jour.

Porte le nom aussi de : Lammas, Jour d'Août, Elembiuos, Halfmass, Lugnasadh.

Symboles:

Saison : Le dernier jour des moissons, la dernière fête de l'abondance. Les récoltes, la distribution des récoltes. Les unions, les mariages pour un an, pour la vie, pour toujours : le 1er Août

Les roues, le pain rond, les galettes
Les conclusions, les bilans, les rondes, les joutes
Les échanges, les contrats, les ententes, les mariages

Divinités : Le grand Lugh et sa mère Tailtiu

-Les Druides Fêtent les dernières récoltes et la générosité de la Terre. On monte sur des hauteurs et on liasse tomber dans les ravines des roues solaire, sous forme de paille ou de pain Grande fête sociale : nul n'a le droit s'être absent à Lughnasad. Les unions, les mariages.

-Lugh ou lug : ces le dieu suprême de la mythologie celtique, non seulement parce qu'il est au sommet de la hiérarchie mais aussi parce qu'il est panceltique : il fait partie des rares divinités à se retrouver, selon diverse connaissances, chez tous les peuples celtes.

-Célébration de l'abondance, des récoltes. Un énorme pique-nique est préparé avec les produits de la récolte. Des jeux, des chants et de la danse. Concours de forces et d'agilités. Des mariages sont célébrés. Nous célébrons les récoltes.

---------------------------------------------------------------------------------------------------


ALBAN ELFED (21 septembre)

-la lumière de l'automne. Encore un balancement, pause entre deux et nous voilà basculé dans la nuit, la Vieille Dame noire va venir arracher nos vieilles peaux, nos tristesses et nos chagrins, remplissant son chaudron elle nous abreuvera de son silence et nous emportera au creux de sa nuit reposante.

Porte le nom aussi de : Alban Elved, d'Ungathering, Equinoxe d'Automne

Symboles et thème du rituel :

Saison : Equinoxe et équilibre des jours, bascule vers l'obscurité : le 21 septembre

La Vieille qui vient chercher ce qui doit mourir, partir, lâcher prise et en remplie son chaudron.

Tempête, lâcher prise, jeter ce qui doit être jeté.
Faire le ménage, s'organiser pour l'hiver.

Divinités : Cerridwen, Morrigan

-Les Druides Fêtent la fin de l'été, les dernières récoltes qui doivent être terminées. Les derniers fruits de la Terre (noisettes, noix) La force de la nuit, la tempête qui va tout nettoyer et bousculer sur son passage, le lâcher prise. Aller à la rencontre de la mort.

-La tradition veut que l'on arpente les champs et la forêt à la recherche de cosses, de graines, de plantes fanées et séchées. Ramassez-les pour en décorer la maison.

-Voici l'instant de mort et de départ de l'année. Ce moment est un moment de recueillement, afin de faire face à la disparition, la fin, le lâcher prise. La Mère vient réclamer son du, elle prendra tout ce qui dépasse, tout ce qui doit mourir. Elle le mettre dans son grand chaudron, en fera sa nourriture.

==============================================


Voici la prière des druides qui peut être dite lors de ces célébrations :



Prière des Druides

"Accordez nous Déitées
votre protection
Et avec votre protection,
la force
Et avec la force,
la compréhension
Et avec la compréhension,
le savoir
Et avec le savoir,
le sens de la justice
Et avec le sens de la justice,
l'Amour
Et avec l'Amour,
celui de toutes les formes de vie
Et dans l'amour de toutes forme de vie
L'Amour des Dieux et des Déesses
De l'Innommable,
de l'Innommable."



source :wikipedia -betagne celtic ET
http://www.bretagne-celtic.com/accueil.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-mystik.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MAGIE CELTIQUE / LE DRUIDISME   

Revenir en haut Aller en bas
 
MAGIE CELTIQUE / LE DRUIDISME
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» livre magie celte
» Geis
» Les auteurs de magie runique
» Bestiaire mythique, légendaire et merveilleux dans la tradition celtique...
» Sommaire magie celte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le manoir de la magie :: LA MAGIE :: Magie d'ici et d'ailleurs-
Sauter vers: